LegalPass assistant
text
tesxwerszwe
Particles svg form Particles svg form

Stupéfiants et médicaments au volant en Suisse

La conduite sous l’emprise de stupéfiants constitue toujours une infraction grave à la circulation routière (LCR 16c) et est passible d’un retrait de permis ainsi que de jours-amende (LCR 91 al. 2 lit. b).

De même, la conduite sous l’emprise de médicaments compromettant l’aptitude à la conduite est illégale et est passible d’un retrait de permis (LCR 16c) ainsi que de jours-amende (LCR 91 al. 2 lit. b).

Vous pouvez utiliser gratuitement notre assistant virtuel pour obtenir une évaluation des sanctions encourues en fonction de votre situation concrète.

Retrait de permis de sécurité et préventif

Un retrait préventif est, de par la loi, obligatoirement prononcé lorsque le conducteur conduit sous l’emprise de stupéfiants (peu importe la quantité mesurée) (LCR 15d al. 1 lit. b).

Une expertise sera alors réalisée, qui visera à déterminer l’aptitude à la conduite du conducteur. Si l’expertise conclut que le conducteur est inapte à la conduite (par exemple parce qu’une dépendance à des stupéfiants est soupçonnée), un retrait de sécurité sera prononcé.

Pour davantage d’informations sur les questions de retrait de sécurité et préventif, nous vous invitions à consulter notre page traitant spécifiquement des retraits de permis.

Besoin de savoir précisément le retrait de permis encouru ?

Vous avez besoin d’être conseillé et représenté par un de nos avocats Partenaires ?